• un soir j'erre

    Pas envie de rimes pour ce soir, envie de laisser courir le flot des mots comme le ruisseau crée son propre lit. Les chaleurs se taisent et doucement revient mélancolie, douce mélancolie, celle qui fait l’esprit vagabond  qui envole les pensées .Musique qui t’emmène en ballade, le  café encore chaud  la nuit s’annonce rêveuse, blanche, sans regrets. Flotte dans l’air un parfum de soir d’hiver  ces instants ou l’ours se retrouve sa place avec délectation, qui s’il était chat ronronnerait. C’ est presque grisant ces moments ou l’esprit  se mets en mode voyage  sans but juste une profusion  d’images de mots d’émotions , de réflexions futiles ou profondes  qu’importe , le monde du dehors s’efface là est l’essentiel . Il y a longtemps que ce monde n’est plus le mien  , a perdre ses illusions , a ne plus croire en l’humain encore moins en un dieu , les marches en avant pour plus de pouvoir , plus d’argent , plus de tout pour un paraître illusoire , quand le partage ne se fait plus que sur écran . J’ai pris le parti de vivre en « ours » dans sa grotte, mais je n’en oublie pas ce qui me rends le cœur moins aride, alors  le sac sur le dos  je prends les chemins de traverse dans une nature encore isolée de leur folie conquérante. Comme une ombre je traverse leur vie, sans heurt, me tenir loin de ceux la qui ne savent plus regarder, apprécier, échanger, ceux la qui ont peur du silence  se croyant exclu se croyant  inferieur. Ma solitude est devenue mon amie avec le temps, on apprend a profiter de chaque instant même si une minute peut parfois être une heure, personne ne te dicte ta conduite, faire les choses pour soi puisque le partage est  chose perdue, l’égoïsme de la solitude n’est que sa difficulté a être sociable selon les critères des autres. On ne devrait pas toujours devoir se conformer au dictat général, sous prétextée que le monde  fonctionne ainsi, mais le voient ‘ils ce monde qui se perds, qui se détruit, qui s’éteints résultat de notre avidité, notre arrogance de race « supérieure ». Sans colère , sans haine , juste un constat je ne veux pas me conformer a ce modèle ou l’humain n’a plus d’humain que le corps et encore même sur ce sujet il se ment a lui-même .

    MOUAIS, mon sac a dos et dame nature, ce qu’elle t’offre vaut tout l’or du monde a mes yeux, y a pas de faux, pas de refait, aucun mensonge .Il n’y a que là au milieu des arbres, des prairies, au sommet d’un col, au bord d’un lac  que l’on peut voir la vérité, tout y est brut, sincère. Qu’importe qui tu es  elle s’offre a chacun.

    Là tiens tu commence à t’en foutre, je t’en veux pas on a chacun sa vision des choses. Mais t’inquiètes pas  je resterais l’ombre qui traverse ta vie sans te déranger

    Voilà ou mène les errances d’un cerveau complexe, d’une âme sombre, d’un cœur caillou.

    Au final tout le monde s’en fout.

    Shaka


  • Commentaires

    1
    Samedi 16 Septembre à 00:01

    La vie est un grand jardin secret qu'il faut savoir cultiver avec mystère...

    L’image contient peut-être : fleur, plante, nature et plein air 

    2
    Moi M.
    Samedi 16 Septembre à 02:31

    L'essentiel n'est-il pas ce que l'on ressent et pense ? Savoir apprécier, regarder autour. Partager  aussi ,  là encore cela est fait,  par cet écrit remplit d'émotions de ressentis... qu'importe d'être seul au pas tant que cela nous apporte les bienfaits du cœur et de l'esprit. le bien être de chacun est toujours partagé et profitable  aux proches  : famille,  amour, ami(e)s ....

    C'est toujours un réel plaisir que de te lire. Prends bien soin de toi surtout !

    3
    pas
    Jeudi 21 Septembre à 23:16

    "Ceux la"  ils ont peur tout simplement,les émotions parfois restent incontrolable,

    ils ne rentrent pas forcément dans le moule

    que tu cites.

    4
    Moi M.
    Vendredi 22 Septembre à 01:28

    Les peurs viennent souvent de la vie,  du trop d'émotions, incontrôlables... qui ressortent sous formes de pensées, écrits questionnements... forcément de personnes qui ne rentrent pas dans "le moule" et qui ne veulent pas y rentrer. Rares sont ces personnes et précieuses de leurs pensées. A ces nuits blanches, ces errances à la recherche d'espoir,  juste un peu de chance.

    5
    pas
    Vendredi 22 Septembre à 07:29

    Juste une petite réponse

    je ne pense pas que vous puissiez comprendre mon com.

    J'ai très bien compris cet écrit.

     

    6
    Moi M.
    Vendredi 22 Septembre à 18:09

    Oh la la !  Mon com était  un ressenti en général... Comprendre un commentaire de telle ou telle personne n'est propre qu'à la personne en elle même.

    Bien sur que vous avez comprit cet écrit, je n'ai jamais dit le contraire.

    Vous avez compris ce commentaire à votre hauteur et par rapport à votre vécu qui n'est pas le mien bien évidemment.

    On ne se connait pas !    sarcastic

    En espérant que vous ayez à votre tour  compris mon humble  réponse cette fois-ci un peu plus personnelle  yes

    7
    Vendredi 22 Septembre à 18:18

    Chutttttttt  ......... ^^ 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :