• Te souviens tu

     

    Dis tu sais encore toi comment on embrasse

    Ho tu sais c’est comme mon sourire

    Il s’est perdu dans mes souvenirs

    Rassure-toi, il parait que ça revient

    Avec le temps, avec  le vent

    Un jour viendra, ou tes hivers seront printemps

    Le ciel dégagé, les perles de pluie sur tes joues s’effaceront

    Ton navire retrouvera son horizon

    Un jour, viendra l’instant ou tu pourras lui sourire

    Sous un saule pleureur mais toi tu auras cessé de pleurer

    Le saule pour cacher, mieux,  pour garder cet instant a l’abri comme trésor

    Cet instant ou sans vraiment savoir quoi ni comment

    Là sur un banc qu’on dirait témoin des amants  

    Ta vie prendra   nouvel essor.

    Shaka  

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Décembre 2013 à 11:22

     

    L ' embrassade d'une Amie

    Une étreinte  est plus que un simple verbe .

    Une étreinte est la proximité . 

    Si  je t’embrasse…j'embrasse tout de toi .

    J’embrasse tes promesses ,
    j’embrasse ton être avec moi et pas dans une autre endroit…

    j’embrasse tes désirs , j’embrasse chaque molécule de ton corps .

    Une étreinte est la vie…

    Oui.. parce que si je t’embrasse, je donne a toi un peu de ma vie ,

    je vais te laisser quelque chose qui appartient à moi,
    je vais laisser mes mots silencieux ,

    je vais laisser mon soupir.

    Je vous laisse le battement de mon cœur , ma mélodie , mon rythme , ma fréquence.

    Si  je t’embrasse…je te laisse un peu de mes mains qui serrent le corps .

    Je laisse pour cet instant... pour ces minutes… ma vie dans tes bras .

    Vous devenez tout à coup la maison pour moi .

    Difficile alors , vouloir me séparer , difficile alors ne pas avoir peur .

    Si  je t’embrasse… toi pour moi... de bonne chose, tu deviens encore plus belle .

    Difficile de ne pas essayer peur de perdre à  jamais le moment,

    difficile de ne pas penser à une fin , difficile de ne pas penser à la peur de la séparation .

    Pourquoi est-il si : ils sont les belles choses à faire plus peur et la perte de ceux-ci .

    Si  je t’embrasse… j’annule chaque distance,

    et moi je suis de cette façon.

    Je n’embrasse pas seulement physiquement.

    J’embrasse aussi à distance , même dans les pensées .

    Quand je étreindre, je serre d'abord fort dans le cœur,

    parce qu'il est le seul endroit où embrassant ,

    brisent les barrières de la distance , les murs de l’absence et de la manque .

    Là....chaque étreinte est soin , rafraîchissement ,  médecine , refuge , présence .

     

    2
    Mardi 31 Décembre 2013 à 17:45

    Il y à de souvenirs malgré le temps qui passe,  reste intact.............

    3
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 12:04

     

    Ce premier jour d'un nouvel an
    commence avec une belle journée de soleil...
    J'ai le soleil aussi dans l'âme et dans le coeur
    et je viens ici de toi à t'apporter la lumière et ma Pensée.

                                

                                                                         Clik sur l'image pour la musique

    4
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 18:33

    Excellente année 2014... TRES BEL ESPACE et quel joli poème!

     

    5
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 13:15

    Chère Shaka65,ce que tu as ecris est vraiment très beau car c'est l'essentiel.ETRE en osmose avec  est un tout,un partage irréversible,qqc dont on ne peut se passer,une alchimie.Bonne année et vis ton reve.Byzoux.

    6
    Jeudi 2 Janvier 2014 à 13:23

    Fleur du désert ,ton texte est comme je le dis par inadvertance pour Shaka65 magnifique.je pense aussi que Shaka 65 aurai pu l'écrire car vous etes 2 personnes talentueuses et surtout deux belles ames.

    7
    Vendredi 3 Janvier 2014 à 18:03

    Bonsoir Shaka,

    Mes meilleurs voeux pour une belle et douce année remplie de tendres moments, de partage et de douceur :).

    Amitiés,

    Sérénita

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :