• Sans attendre

     

    Plus  le temps d’attendre les fleurs du printemps

    Quand le soleil au plus haut flamboie

    Plus envie de rester à pleurer les amours d’avant

    Quand  la chaleur de l’été  leurs faisait tomber les bas

    Je veux la mélancolie des feuilles d’automne

    Celle qui me fait le cœur symphonie

    Et puis, et puis je veux les vagues a la bretonnes

    Celles qui te poussent auprès de l’âtre  qui crie   

    Je veux ma mémoire en ballade au fond de mes pleurantes

    En procession, ça manque à moi les sentiments

    Y a plus de lever du jour, mais va le ciel, lui, chante  

    Mon cœur est vide, aride, acide, allez ne fais pas l’enfant

    La jeunesse, la vertu, je les ais bien perdue

    Loin le temps  des sourires,  des  baisers brûlant

    Le temps qui passe

    Le temps qui s’efface

    Les  mystères qui ne sont plus  

    Tout ce que l’ont ne croit plus

    En mémoire, toutes ces choses oubliées

    Ne plus attendre ce qui est incertain

    Mes nuits elles n’ont plus de matins

    J’aurais aimé  l’ignorance pour apprendre

    Pour  que cela ne soit que cendre

     

    Shaka  


  • Commentaires

    1
    alves-bleu@hotmail.f
    Samedi 18 Février à 21:34

    L’image contient peut-être : 1 personne

    Le temps change les personnes, change les sentiments, change les situations, le temps change les pensées et les rêves, la seule chose que le temps ne peut pas changer sont les moments et les souvenirs......

    2
    Samedi 18 Février à 22:42
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :