• l’étoile

    Je ne vous dirais pas

     Les trop longues absences

    Y a plus de mots dans les silences

     Y a que le vent qui t’ouvre ses bras.

    Je ne vous dirais pas  

    Les nuits sans ébats

    Les champs de pleurs 

    Ont remplacés  les champs de fleurs

    Je ne vous dirais pas

    Les illusions, les éphémères, les espoirs

    Les rêves se sont perdus dans le noir

    Je vous dirais les mots 

    Non pas bleu mais sans concessions

    Les mots à l’émotion,

    Je pourfendrais vos âmes

    Avec les  vérités  d’une lame  

    Je puiserais le cœur  jusqu’a  la larme

    Peu importe le silence ou le vacarme,

    Il est des heures ou revient le  libertaire

    Quand le romantique s’effondre pour une  chimère

    A ce monde peuple de vipères  

    A ces jeux qui te mette le cœur en hiver,

    À l’hypocrisie  des jours de fêtes

    Le venin ne devient plus seulement   vaccin  

     Aux sentiments  girouette s

    Aux gens qu’ils oublient  en leur tendant la main

    Y a plus de cœur dans leurs paroles

    Le petit prince a perdu son mouton

    Y a que  « moi je » et leur parabole

    Mais il y a toujours cette étoile, au fond.

    Shaka


  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Décembre 2016 à 01:01
    2
    Dimanche 25 Décembre 2016 à 12:46

    beau message  ..... Merci  ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :