• Attendre

    Attendre

    L’amour  comme un adieu

    Le gout du miel , son corps

    Mon cœur pour un éphémère

    Pour le chemin du funéraire

    Que les alizés me mènent

    Aux processions  des tragiques

    Échoué  solitaire à manquer  de son unique

    Porter  milles fois le fardeau de nos erreurs

    Terrible cruelle une vie torpeur

    Dans le noir les pas sont désespoirs

    Comme un errant sans mémoire.

    Toi le serein assis sous ton arbre

    Toi qui vois le monde en dedans

    Tes silences parlent plus que nos palabres

    Toi qui laisse passer le temps

    Pourtant le froid est là

    Il enlace le muscle  qui bat

    Linceul immaculé vide de tout

    Toi, assis sous ton arbre

    Tu sais la chaleur de la vie

    Tu sais le plein de rien

    Le recul, le détachement, guerrier sans arme

    Guerrier de l’âme  

    Ton sourire agace

    Toi qui n’as rien

    Toi qui as tout

    Les réponses les as-tu

    Non je sais, que sans questions

    Nul besoin de réponses.

    Juste attendre que le temps nous vide

    Juste attendre chrysalide.

    Shaka


  • Commentaires

    1
    Vendredi 19 Mai à 23:23

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et fleur

    2
    Jeudi 29 Juin à 23:13

    Merci....Bonne soirée  ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :