• ..........

     

    Si un jour revient promesse

    Si tous les cœurs sont chiens en laisse

    A combattre ces amours sur quai de gare

    T’aurais dis, je crois, un jour  que c’est finit

    Vers d’autres terres, d’autres mers a l’infini

    Il est venu de toi ce brouillard,

    Comme un linceul

    De perdition en illusions             

    Jusqu’au abysse, Jusqu’au bas fond

    A se noyer  au fond d’un verre, comme un seul,

    A n’avoir que moi pour l’aimer

    C’est quand elle te laisse, qu’on ne sait plus s’échouer

    Si aimer c’est le noir, si aimer c’est désespoir

    Alors va pour le désespoir

    Si y a la passion, si y a le frisson

    Pour un cœur qui sait plus comment on bat

    A sortir des tempêtes,

    A remettre un sourire

    A chasser chat noir

    Au bout de soi au fond de toi

    Aux infinis qui nous enchaînent, qui nous chavirent

    Au feu de nos amours, au règne des overdoses

    Comme un dernier jour de fin du monde

    Se déchirer, se déchaîner, a s’oublier

    A nos larmes versées, à nos beautés a nos laideurs  

    Pour un baiser

    Comme quand on savait rêver

    Shaka


  • Commentaires

    1
    puce
    Samedi 18 Janvier 2020 à 22:25

    Il faut toujours rêver...

     

    Savoir,  penser,  rêver.  Tout est là.

                                                       V.H

    2
    Dimanche 12 Avril 2020 à 10:48

    Tes textes sont toujours aussi beaux, Shaka. Merci...

     

    3
    Puce
    Lundi 27 Avril 2020 à 23:02
    En manque de lecture GIlles ! Je crains que la réponse a ton " étude" soit pas comme je l'avais espéré...
    4
    Mardi 16 Février à 14:53

    Hello
    Beau ce texte, mélancolique, un brin perdu...

    Il reste toujours une porte de sortie,
    une main qui se tend,un élan...
    Bref, ce texte nous remue la tripaille.wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :